Association Medina

Amélioration de l’accès à l’eau et à l’assainissement dans la Bande de Gaza

project image
Total des dons 0 EUR
Domaine du projet :Santé
Région du projet :Middle East and North Africa
Pays du projet :Palestinian Territory, Occupied
Langues : Français

Résumé du projet

I CADRE DU PROJET (LOCALISATION, HISTORIQUE ET CONTEXTE) 

La violence du conflit israélo-palestinien à tendance à masquer de nombreux nombreux problèmes environnementaux sous-jacents qui mettent en péril la santé et le bien-être des populations civiles.Allant dans le même sens, de nombreux  spécialistes de l’environnement et des représentants d’ONG sont unanimes sur le fait que  la situation est critique en ce qui concerne l’accès à l’eau pour les habitants de la bande de Gaza. Pour répondre à l’urgence humanitaire de cette zone, l’Association Medina a mené de 2009 à 2015 plusieurs enquêtes sur le  terrain et a planifié un projet visant l’amélioration de l’accès à l’eau et à l’assainissement dans la Bande de Gaza.

L’Association Medina et ses partenaires locaux s’engagent  à mettre en place un projet d’accès à l’eau potable basé sur les écoles. 

II FINALITE ET OBJECTIFS DU PROJET

1) Objectifs                                                                                                                                                              

-Objectif général : Améliorer les conditions de vie des populations gazaouies victimes du conflit grâce à l’amélioration des infrastructures et à des actions de sensibilisation.

Objectifs spécifiques : Améliorer l'accès à l'eau potable et à l'assainissement dans  les municipalités de Khan Younès Est et de Wadi As Salqa, en mettant l’accent sur la qualité de l’approvisionnement en eau et l’installation de systèmes sanitaires adéquats dans plusieurs établissements scolaires. Ces activités seront accompagnées par des formations sur la bonne gestion de l'eau.

objectifs spécifiques à court :                                                                             -Améliorer l’accès à l’eau potable.                                                                                                 -Mener à cette occasion des actions d’information et de sensibilisation dans les écoles bénéficiaires du projet.

Objectifs au moyen terme :                                                                                                                                                                 -Développer une stratégie permettant d’augmenter  la capacité d'approvisionnement en eau potable et de diminuer l’incidence de maladies transmissibles par l’eau.

- s'appuyer sur le potentiel humain existant dans la communauté pour stimuler l'auto-assistance et augmenter les effets positifs du projet au long terme.

Objectifs à long terme : L’eau salubre et l’assainissement sont indispensables à la survie : nous voudrions que ce projet donne lieu à une véritable prise de conscience relative à l’importance  de l’eau , de l’assainissement,  du recyclage des eaux usées.

2) Activités / résultats :                                                                                                                                                  

 

 

Activités

résultats

Achat et installation de citernes en inox pour la conservation de l’eau.

Offrir aux élèves de 8 écoles et aux membres des communautés environnantes  un moyen plus sûr de conservation de l’eau.

Achat et installation de robinets.

Amélioration des infrastructures dans 5 écoles.

La réalisation de travaux majeurs de reconstruction d’une  station d'épuration située à  Wadi As Salqa.

Les 5 748 habitants de Wadi As Salqa , dont les 805 élèves de l’école locale auront un meilleur accès à l’eau potable.

La réalisation de travaux d'entretien (remplacement de filtres usés et/ou endommagés) d’ station d'épuration située à   Abasan El kebira.

Les 22 493 habitants d’Abasan El kebira, dont les 1958  élèves des écoles El Awda et Abdel Karim El Karmy auront un meilleur accès à l’eau potable.

Construction de microsystèmes de traitement des eaux grises.

La réutilisation  des aux grises dans l'agriculture est avantageuse parce que les exigences de traitement des eaux usées sont souvent modérées, celles-ci contiennent des substances nutritives pour les plantes et les sols.

Assurer un meilleur accès à l'assainissement aux écoles des municipalités de Khan Younès Est et de Wadi As Salqa.

Cinq blocs de latrines sont réhabilités dans les écoles le nécessitant.

Formations sur les moyens simples d’améliorer l'efficacité de l'utilisation de l'eau

 et la réutilisation des eaux grises.

4 formations organisées pour les  parents d'élèves, certains membres des communautés environnantes et des coordinateurs de santé issus des écoles bénéficiaires du projet. Ces derniers transmettront ensuite leur savoir aux élèves des écoles dans lesquelles ils travaillent.

Mettre en place une station d’épuration d’eau à l’école El qarara de Khan Younès. Celle-ci utilisant l'énergie solaire comme source d’approvisionnement électrique.

- Être alimenté  en énergie solaire  par des panneaux photovoltaïques permettant d’obtenir de l’eau propre et de l'électricité à moindre coût.

 

III ACTEURS DU PROJET

1)  Partenaires locaux du projet                                                                                                                          

Afin de garantir la pérennité du projet, l’Association Medina travaille en partenariat avec les autorités locales responsables de la gestion des infrastructures sanitaires et en accord avec la politique et la stratégie locale de l’eau.                                                                                                                    La maintenance et la gestion des usines de désalinisation réhabilitées et les latrines construites et réhabilitées dans le cadre du projet seront directement assurées par la Direction régionale de l’Education (DRE), en lien étroit avec l’Autorité Palestinienne de l’Eau. L’ensemble des coûts liés à la maintenance des infrastructures seront assumés par la DRE. 

Au niveau des écoles, les directeurs des établissements seront responsables de l’entretien des latrines et de la gestion des infrastructures au quotidien, ils devront prévenir la DRE, CMWU ou PWA en cas d’intervention ou de réparation.   

Un plan d'urgence sera discuté et préparé avec l’ensemble des partenaires du projet afin d’anticiper toute difficulté. Une convention sera signée entre l’Association Medina et la DRE afin de prévoir la continuité du projet (propriété des infrastructures, responsabilités).                                                                            Enfin, des formations seront organisées en partenariat avec la DRE et CMWU, afin de sensibiliser les élèves, les encadrants et les parents d’élèves à l’économie et à la gestion de l’eau potable, à la bonne utilisation des latrines et à l’hygiène.

2) Bénéficiaires directs et indirects du projet                                                                                                  Les bénéficiaires directs du projet sont les enfants et enseignants fréquentant les écoles cibles du projet, soit 12 113 personnes bénéficiaires directs.                                                                                         L’ensemble des élèves fréquentant les écoles de la zone d’intervention du projet bénéficieront également du projet, soit 20 314 bénéficiaires indirects. D’aune part, les formations seront dispensées dans toutes les écoles de la zone. Enfin, les enfants bénéficieront de l’amélioration et de l’augmentation de la production en eau potable dans la zone.                                                                          Pour la Phase N°1, huit écoles bénéficieront de nouvelles infrastructures ou de réhabilitation d’infrastructures. Les bénéficiaires directs sont les enfants et enseignants fréquentant ces écoles cibles du projet, soit 7 976 bénéficiaires directs.

IV CADRE TEMPOREL DU PROJET                                                            

 Le projet devrait durer 11 mois (d’octobre 2017 à septembre 2018).  

 

 

 


Budget et les sources de financement de ce projet

 

V FINANCEMENT DU PROJET

Le budget dont dispose actuellement l’Association Medina pour le projet  d’Amélioration de l’accès à l’eau et à l’assainissement dans la Bande de Gaza est de 79 935 €. La majeure partie des fonds (à hauteur de 80%) pour la mise en œuvre du projet viendront des Fonds de solidarité et de développement durable pour l'eau, dit "Fonds Eau", gérés par la Métropole de Lyon. Nous disposerons aussi du soutien de l’Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre (4ACG) , qui contribuera à hauteur de 8 % du budget initial. Les 12 % restants proviendront des fonds propres de l’Association Medina et Apport Local des partenaires palestiniens : L’autorité Palestinienne de l’eau, appelée également "Palestinian water authority", le Ministère palestinien de l’éducation et de l’enseignement, et la municipalité de Wadi as Salqa. Nous estimons aujourd’hui que  le projet devrait également intégrer, dans un souci de pérennisation des installations, des panneaux solaires photovoltaïques permettant de subvenir aux besoins en électricité tout en contournant l’énorme manque de fiabilité du réseau électrique actuel qui ne fournit que deux  à  quatre heures d’électricité par jour. Par conséquent, nous cherchons des fonds pour combler un manque de  7950$ / -7473 €, nécessaires pour l'achat et l'installation de panneaux solaires photovoltaïques qui serviront à fournir l'électricité à la  station de dessalement d'eau qui sera construite à  l’école El Qarara de Khan Younès

Galerie de photos du projet

Nouveaux projets

Amélioration de l’accès à l’eau et à l’assainissement dans la Bande de Gaza

by Association MedinaMon Oct 2 2017

Amélioration de l’accès à l’eau et à l’assainissement dans la Bande de Gaza

Donateurs non anonymes

Affiché à partir de trois donateurs quand au moins un est non anonyme
Facebook